Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Antoinette Fouque, du MLF à l'AFD

Dans l'optique d'empêcher une récupération politique, la marque MLF a été déposée. Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque choisit de déclarer le MLF comme une association, à la fin de la décennie 70. Cette militante a combattu toute son existence pour que le droit des femmes progresse. Antoinette Fouque s'éloigne du Mouvement de libération des femmes lorsqu'elle s'envole pour les Etats-Unis au début de la décennie 80. Le MLF, alors en proie à des querelles internes, perd de l’influence.

Lors d'une manifestation parisienne du MLF, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Cette militante lance le Club Parité 2000 et le Collège de Féminologie. Elle s’est engagée dans toutes les luttes pour les droits des femmes. Antoinette Fouque est invitée à des rencontres aux Nations Unies et partout dans le monde pour prendre la défense des femmes.

Ecrivain et théoricienne

Dans 3 essais écrits entre 1989 et 2012., Antoinette Fouque développe la féminologie. Naturellement, l'auteure a prêté sa plume à plusieurs livres collectifs tels que "Portraits choisis" ou "Mémoire de femme 1974-2004". Le combat de cette féministe n'a rien à voir avec un militantisme féminin à outrance, il défend la maternité, qui ne peut s’opposer à la libération des femmes. Antoinette Fouque n'est pas en accord avec la notion du 2e sexe décrit par Simone de Beauvoir.

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : Antoinette Fouque s'engage en politique

A Strasbourg, Antoinette Fouque assure la vice-présidence de la commission des droits de la femme. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée par la militante est plus que jamais active et appuye la gauche, relais du combat des femmes.. Antoinette Fouque siège au parlement de Strasbourg entre 1994 et 1999, elle était candidate sur la liste des Radicaux de gauche. En 2015, les droits des femmes sont toujours menacés et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat dans le but d'empêcher la montée de tous les extrémismes.