Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque



	Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Antoinette Fouque gardera toujours un fort ancrage à gauche de sa jeunesse passée dans un environnement ouvrier. Elle ressent les difficultés qu’une femme rencontre quand elle doit assumer ses statuts d'épouse et de maman alors qu'elle travaille quand elle est maman au coeur des années 60. La cité phocéenne a vu naître Antoinette Fouque en 1936.

Les librairies inaugurées par Antoinette Fouque restent ouvertes jusqu'à minuit, ce sont des espaces de débats. Dès 1973, elle crée Les Editions des femmes, et à la même époque les Librairies des femmes dans les trois plus grandes villes françaises. L'éditrice inaugure une première boutique dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Là, elle vend l'ensemble de la production littéraire féminine de l’époque. Avec plus de 600 livres dédiés à la création des femmes, la société d’édition d’Antoinette Fouque aide de nombreuses auteures à se faire un nom.

Antoinette Fouque, théoricienne et écrivaine

"Le dictionnaire universel des créatrices" sort sous sa direction. Cet ouvrage de 5 000 pages met en lumière 40 siècles de création des femmes à travers le monde. Le combat d’Antoinette Fouque ne cède pas aux sirènes du militantisme sans concessions, il soutient son attachement à la place de mère. L'auteure se démarque de Simone de Beauvoir et son concept du deuxième sexe. Antoinette Fouque abhorre les "-isme", qui réfèrent à une théorie. Elle fait alors naître le mot "féminologie".

Antoinette Fouque, une militante de la cause des femmes

A la fin des années soixante-dix, Antoinette Fouque et d'autres militantes décident de déclarer le MLF sous la forme d’une association loi 1901. Le Mouvement de libération des femmes a vu son nom déposé dans l'optique d'esquiver une récupération par les partis. Elle figure parmi les militantes qui ont lancé le Mouvement de Libération des Femmes.

Antoinette Fouque siège au parlement européen entre 1994 et 1999, elle était candidate sur la liste des Radicaux de gauche. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lancée par la militante est plus que jamais active et se positionne à gauche. Actuellement, les droits des femmes se trouvent toujours en danger et l'AFD (Alliance des Femmes pour la Démocratie) lutte pour endiguer la poussée des extrémismes de tous bords. Membre la commission des droits de la femme au parlement de Strasbourg, Antoinette Fouque prend la vice-présidence.